Origines des bretelles

Bretelles en français, bretelle en italien, tirantes en espagnol, hosenträger en allemande, braces en anglais britannique ou suspenders en anglais américain – on en connait un morceau, mais en fait, quelle est l’histoire de cet accessoire singulier ?


La plupart des sources datent les premières bretelles quelque part au 18ème siècle – elles avaient alors la forme de rubans simples boutonnés au pantalon. Il semble qu’elles sont d’abord apparues en France – mais à cette époque, elles étaient considérées comme un sous-vêtement et ne devaient pas être vues en public.

La version moderne des bretelles telle que nous les connaissons aujourd’hui date du début des années 1820 – produites à cette époque par Albert Thurston à Londres. Cette société existe d’ailleurs toujours aujourd’hui, elle est basée à Leicester en Angleterre et est toujours considérée comme une référence par les afficionados de bretelles.

Au 19ème siècle, la popularité des bretelles a été renforcée par la mode des pantalons à taille haute qui rendaient le port de la ceinture assez inconfortable. Cette tendance s’est largement imposée jusqu’au début du 20ème siècle quand la tendance s’est orientée vers un pantalon à taille plus basse rendant le port des bretelles moins utiles – elles n’ont pas pour autant complètement disparu par contre et sont régulièrement restée partie de la tenue traditionnelle dans les années 1920 et 1930.

Certaines sources attribuent la popularité croissante de la ceinture dans les années 1920 et 1930 par les hommes ayant été habitués à cette accessoires durant la Première Guère Mondiale, l’uniforme militaire incluant généralement une ceinture.

Dans les années 1930, le magazine Life estimait d’ailleurs que 60% des américains préféraient la ceinture par opposition aux bretelles. Depuis cette époque, les bretelles font régulièrement des retours dans les tendances, mais jusqu’ici jamais avec le succès qu’elles ont connu à une époque.

A l’origine, les bretelles étaient essentiellement en forme de H (dans le dos), sont ensuite apparues, les bretelles en X puis celles en Y. Aujourd’hui, les bretelles en H sont les plus difficiles à trouver. Initialement, les bretelles étaient boutonnées aux pantalons, les clips sont toutefois apparus dans les années 1890 et les bretelles a pinces sont aujourd’hui les plus largement disponibles étant donné que moins d’hommes ont des boutons cousus à leurs pantalons.

Depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les bretelles ont fait un retour au devant de la scène à plusieurs reprises, souvent avec l’influence de la culture populaire : films, célébrités, groupes de musique, etc. Des noms célèbres y ont contribué comme Gordon Gekko (dans le film Wall Street, joué par Michael Douglas), Larry King (présentateur de télévision américain), et de nombreux autres.